27Jun

Programme de la Conférence mondiale des humanités

Voici le programme des conférences principales organisées lors de la CMH-WHC, du 6 au 12 août 2017, également disponible online en version PDF.

Le programme complet, incluant les sessions parallèles, est également disponible sur ce site.

Dimanche 6 août

18h-19h : « Et si on supprimait les Humanités ? »

Jean WINAND (Belgique) est titulaire de la chaire d’égyptologie à l’Université de Liège, Doyen de la Faculté de Philosophie et Lettres et Co-Président du Comité scientifique de programme de la CMH.

Lundi 7 août

10h45-11h45 : « Capturer le passé dans le présent et le rendre accessible »

Robert KAHN (Etats-Unis) est Président et le CEO de la Corporation for National Research Initiatives (CNRI), une organisation à but non lucratif consacrée à la recherche et au développement d’infrastructures nationale d’information. Initiateur du programme Internet du gouvernement américain, il est également le co-créateur des protocoles TCP/IP, base fondamentale d’Internet. Récipiendaire de la médaille présidentielle de la liberté, il figure au Inventors Hall of Fame.

12h-13h30 : « Héritage Culturel » (session plénière)

Le professeur LIN Xiang Xiong, industriel (Chine ; Singapour), est à la fois Président-fondateur d’une des premières sociétés de mines d’or au monde, et un artiste, formé à Paris et Singapour et Président de la Global Chinese Arts ans Culture Society. Il a exposé au Bois du Cazier sous les auspices de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Silvana COLELLA (Italie) est Professeur de littérature anglaise à l’Université de Macerata, dans le centre de l’Italie, et Présidente du Consortium Européen des Centres et Instituts des Humanités (ECHIC). Ses recherches incluent notamment la culture et littérature victoriennes, l’écriture féminine et les théories du genre, ainsi que les croisements entre économie et littérature.

16h30-18h : « Frontières et Migrations » (session plénière)

Vladimir KOLOSOV (Russie) professeur, directeur adjoint de l’Institut de géographie de l’Académie des sciences de Russie, directeur du centre d’études de géopolitique et directeur du département de géographie d’économie mondiale à l’Université d’Etat de Moscou. Auteur de plus de 350 publications, il concentre ses recherches sur les champs de la géographie politique, la géopolitique, la géographie sociale, les villes monde et les grandes zones métropolitaines. Ancien Président de l’Union de géographie internationale (2012-2016), il est depuis 2014 Vice-président de la Société russe de géographie.

Lucia MOKRÁ (Slovaquie) Doyenne de la Faculté des Sciences Sociales et Economiques de l’Université Comenius de Brastislava. Professeur associé en Législation internationale et européenne à l’Institut d’Etudes Européennes et des Relations Internationales (IESIR).

Tim JENSEN (Danemark) a reçu une formation classique d’historien des religions combinant une expertise en philologie classique (dans la religion grecque antique) et une expertise généraliste et méthodologique en religion comparée. Actuellement professeur associé à l’Institut d’histoire de l’université du Danemark du Sud et professeur honoraire à l’Université Leibniz d’Hanovre, il est l’actuel président (2015-2020) de l’Association internationale pour l’histoire des religions (IAHR).

Mardi 8 août

9h-10h : « Un monde habitable et la moitié de l'humanité »

Tanella BONI (Côte d’Ivoire) est une écrivaine ivoirienne francophone, auteur de poèmes, de romans et de scénarios. Elle écrit aussi des livres pour enfants. Elle est professeur de philosophie à l’Université de Cocody à Abidjan.

10h15-11h45 : « Histoire, Mémoire et Politique » (session plénière)

Chantal GRELL (France) est professeur d’histoire moderne à l’Université de Versailles Saint-Quentin. Elle est spécialiste de l’historiographie, particulièrement des implications politiques et sociétales du travail historique.

Mariët WESTERMANN (Etats-Unis), ancienne directrice de l’institut des Beaux-Arts de l’Université de New-York, elle est Vice-Présidente des programmes et de la recherche de la Andrew Mellon Foundation. Historienne de l’art spécialisée dans la peinture hollandaise, elle accorde une attention particulière aux problèmes de conservation.

12h-13h : « Unifier les sciences avec les arts, les humanités et les savoirs traditionnels pour la durabilité dans l’Anthropocène »

Paul SHRIVASTAVA (Inde-Canada), distingué du David O’Brian Distinguished Professor of Sustainable Entreprise, il enseigne le management à l’Université de Concordia à Montréal. Depuis 2015, il est directeur exécutif de « Future Earth » (« La terre de demain »), un programme de recherche international pour le développement durable et le changement global où il combine l’approche scientifique et l’approche artistique.

16h30-18h : « L'Homme et l'Environnement » (session plénière)

Adrian PARR (Australie), Chair de Taft Faculty et directrice du Centre de recherche Taft de l’Université de Cincinnati aux Etats-Unis, Adrian Parr enseigne les politiques environnementales. Co-titulaire de la Chaire UNESCO pour l’accès à l’eau et le développement durable, elle a produit et co-réalisé le documentaire The Intimate Realities of Water.

Steven HARTMAN (Suède) est Professeur au Département d’Etudes Géographie et Tourisme à la Mid Sweden University. Son travail explore la conscience environnementale dans la littérature, les humanités de premier plan et les contributions des sciences sociales à la science et aux politiques sur les changements globaux et fait la promotion de la collaboration entre artistes, scientifiques, humanistes environnementaux et acteurs de la société civile dans la mobilisation d’actions publiques constructives sur les changements climatiques.

Mercredi 9 août

11h-13h : Session plénière du CIPSH (Conseil International pour la Philosophie et et les Sciences Humaines)

Le Board / Conseil d'administration du CIPSH: CHAO GEJIN (Président) - ROSALIND I. J. HACKETT (Vice-Président) - FRANÇOIS DJINDJIAN (Vice-Président) - LUIZ OOSTERBEEK (Secrétaire-Général) - FRANCO MONTANARI (Trésorier) - ADAMA SAMASSEKOU (Past-Président) - MEENAKSHI BHARAT, ULRICH GROSSMANN, XIAOCHUN SUN, ISENBIKE TOGAN, WILLIAM L. MCBRIDE, LAURENT TISSOT (membres du Bureau). 17 délégués d’organisations membres du CIPSH participeront également à cette session plenière.

Jeudi 10 août

10h15-11h15 : « La Philosophie face aux tribalismes et à l’environnement »

Souleymane Bachir DIAGNE (Sénégal), élève de l’École Normale Supérieure de Paris, enseigne le français et la philosophie à l’Université de Columbia (USA). Il est spécialiste de l’histoire de la philosophie, de la philosophie islamique, de la littérature et de la philosophie africaine.

11h30-13h : « Diversité Culturelle » (session plénière)

Sandra ALMEIDA (Brésil) professeur titulaire de lettres et Vice-recteur de l’Université Fédérale de Minas Gerais. Chercheure (Conseil national de développement scientifique et technologique et Programme de recherche Mineiro de la Fondation pour le soutien de la recherche de l’Etat du Minas Gerais), elle coordonne également des groupes de recherche portant sur les auteurs féminins dans la littérature anglaise et les espaces de littérature contemporaine.

Suwanna SATHA-ANAND (Thaïlande) dirige le département de philosophie à Chulalongkorn University. Elle est spécialiste du bouddhisme dans ses rapports avec les femmes, la religion, l’éthique, et le problème de la mort dans les différentes traditions philosophiques et religieuses.

Bahjat RIZK (Liban) est attaché culturel à la Délégation du Liban auprès de l’UNESCO. Avocat et professeur universitaire, il a publié de nombreux travaux sur le pluralisme culturel dont Les Paramètres d’Hérodote.

Vendredi 11 août

10h15-11h15 : « Le rôle des humanités dans un monde plein de violence »

Kumie INOSE (Japon),professeur d’anglais à l’Université de Konan, elle est également Vice-Présidente du Conseil des sciences du Japon. Suite à l’obtention d’un doctorat en histoire de l’Université de Kyoto, elle se spécialise en histoire moderne et cherche à développer de nouvelles analyses portant sur l’Empire britannique à travers une approche interdisciplinaire qui intègre la culture, l’histoire sociale et intellectuelle et les études postcoloniales et liées au genre.).

11h30-13h : « Les Humanités dans un contexte qui change » (session plénière)

Rosi BRAIDOTTI (Italie-Australie) est professeur à l’Université d’Utrecht. Philosophe formée en Australie et à la Sorbonne, elle est un pionnier des études européennes sur les femmes. Ses publications sont à l’intersection de la théorie sociale et politique, de la politique culturelle, des études de genre et de l’ethnicité.

Yves GINGRAS (Canada) est professeur d’histoire et de sociologie des sciences à l’Université de Montréal. Il est spécialiste des politiques scientifiques, de l’évaluation de la recherche universitaire, et des rapports entre science et religion.

Kirsten DROTNER (Danemark) est professeur au département des études culturelles à Odense. Elle est spécialiste dans le numérique et ses applications aux humanités : création numérique, ethnographie des media, e-learning, musées numériques et rapports entre les jeunes et le numérique.

Renaldas GUDAUSKAS (Lituanie) est expert à la Fondation Européenne de la Science (Gestion et économie de la connaissance) et Directeur-Général de la Bibliothèque Nationale de Lituanie Martynas Mazvydas.

Andersen ØIVIND (Norvège), philologue spécialisé dans le grec ancien, ancien Directeur de l’Institut norvégien d’Athènes de 1989 à 1993 et enseignant à l’Université d’Oslo depuis 1997. Il est membre de l’Académie norvégienne des sciences et des lettres.

14h30-16h : Panel ministériel modéré par Mme Nada AL-NASHIF, Sous-Directrice générale pour les sciences sociales et humaines de l’UNESCO.

  • Assétou Founé SAMAKE MIGAN (Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique du Mali - Cité Administrative de Bamako - Bamako - Mali)
  • Ghattas KHOURY (Ministre de la Culture, Liban)

(Date et horaire à préciser)

« Quel Humanisme et quelle laïcité pour l’État au XXIe siècle ? »

Hervé HASQUIN (Belgique), docteur en philosophie et lettres, il fut recteur de l’Université Libre de Bruxelles. Ecrivain, historien et ancien ministre, il est Grand-officier de l’ordre de Léopold et Secrétaire perpétuel de l’Académie royale de Belgique depuis 2008.